Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • DROGON

Catégories

24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 06:01

 

 

                                             HABENDUM LE SAINT MONT

LOCALISATION :

La ville de Remiremont dans le departement des Vosges.

UNE HISTOIRE DE PAGI :

A l'époque franque, le territoire Leuque était divisé en neuf pagi. Certains correspondaient au morcèlement des anciennes civitas gauloises et héritaient en partie de frontières des pagi gallo-romain.

Les plus connus sont le " Pagus tellensis " de la cité de tullum qui devint la principauté des évêques de Toul et pris le nom de comté ou évêché de Toul.
Le "Pagus Carponensis" de la cité de Scarponna actuellement la ville de Dieulouard (Deus la wart ou Dieu le garde) créé en 625 sous Clotaire II. Le "Pagus Segintensis" le pays du saintois (xaintois) dont le chef lieu serrait Sion (Segoduno puis Semita et Seuntum ). Le "Pagus solecensis" le pays soulossois de la cité de Soulosse sous saint Elophe (Solimariaca puis Solicia ). Le " Pagus Bassiniacensis" Le pays de Bassigny.

 

PAGUS CALVOMONTENSIS
 Le " Pagus Calvomontensis", Le pays des montagnes chauves ( Calvo-Montensis ) :

Le pays chaumontais, était le plus étendu. Il commençait au nord de Nancy pour descendre au sud de Remiremont et embrassait avec lui tout le territoire entre la seille,la Sarre, l’Alsace, et la Moselle jusqu’ à Frouard.
C’est un des territoire le plus important d’Austrasie, il fut fractionné en plusieurs pagi,entre autres le " Pagus Mercoriensis " de la ville de Mirecourt ( Mercuri Curtis) et le " Pagus Habendensis " de Remiremont.

carte pagi

 

HABENDENSIS PAGUS OU LE PAYS DE HAVEND

L’origine étymologique du pagus reste encore incertaine. Toute fois la traduction la plus probable serais liée à l’eau. La langue romane a dérivée une grande quantité de termes celtes et latin. Le vocable EV, AV ou AQUA en latin aurais dérivé en AWE, AVE,AUVE,IAVE,EAWE. Le H serais d’origine germanique. Le Pagus Habendensis se traduirait donc par le pays de Havend , pays de l’eau. Le pays des eaux des montagnes chauves. Une autre traduction, plus simpliste, n’est peut être pas à exclure. Lors de la conquête romaine, ceux-ci auraient designer la contrée comme le pays à AVOIR ( HABEO, HABEND, HABENDUM ) du faite de sa position stratégique ou même de la richesses de ses ressources.

 

HABENDUM  

Au pays de HAVEND se trouve un massif mysterieux. Depuis la nuit des temps l'homme y a erigé des menhirs, des dolmens, gravé les pierres, voué des cultes au rochers et aux arbres.

Le MASSIF DU FOSSARD, comme il est nommé actuellement, est un haut-lieu spirituel, une étape initiatique et un carrefour des chemins du Graal. Situé sur la même voie solaire que la forêt actuelle de brocéliande, et pourvu des mêmes caracteristiques d'origine meghalitique, celtique, legendaire et même folklorique, je qualifirais la forêt du Fossard de « Brocéliande vosgienne».

 

C'est en bordure de ce massif que se dresse, tel un «éperon avancé», le mont gardien du massif.

Selon la tradition, le mont HABENDUM était un haut lieux de reunion des cultes celtiques.

Dominant les vallées environnantes, les Romains y fondèrent un castrium « HABENDUM CASTRUM ». C'est sur les ruine de ce fortin que s'établirent les saints moines Romaricus et Amatus, adeptes de saint colomban, pour fonder leurs monastères.

Aujourd'hui, le mont habendum est appelé de Saint-Mont « Sanctus Mons ».

   

SANCTUS MONS   

A l'époqe Mérovingienne, la montagne et son monastere étaient nommés «Habendi casterum, Avendi Castellum». En 818, sous Louis le pieux, le monastere fut transféré dans la vallée, sur l'autre rive de la moselle, sous le vocable de « Rumerici castellum , Romarici monte...) En hommage au saint fondateur.    C'est à partir de cette translation que va se developper la ville de Remiremont.Le nom de Remiremont dérive du latin Romarici mons, le «mont de Romaric».

 

Le monastère d'originene fut probablement jamais complètement abandonné.Entre 910 et 920, les invasions barbares contraignirent les religieux à retourner au mont.

 

 Le mont de romaric se germanise en Rumberc. 

Dans les écrits anciens, le Saint-Mont est rarement nommément cité. L’appellation Rombech, peut-être issue d’une forme germanique Romberg, qui s’impose à partir du XIIIe siècle (remplaçant « Habendum Castrum » ou « Rumberc ») est nettement majoritaire, surtout dans les actes officiels.

 

"Sanctus Mons » ou Saint Mont apparaît seulement dans une notice de 1432 et dans trois notices de l’époque moderne (8 mars (1648), 15 mai (1667) et le 11 juin (1679). Dans les archives, les chartes du début du XVe siècle précisent parfois « Saint Mont aultrement dit de Rombech ».

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by DROGON - dans HABENDUM
commenter cet article

commentaires